Macron évoque ses appels avec Trump

Le président français Emmanuel Macron a déclaré mardi que ses appels téléphoniques avec le président américain Donald Trump et d'autres leaders mondiaux étaient comme des saucisses : mieux vaut ne pas expliquer ce qu'il y a à l'intérieur.

Lors d'une conférence de presse avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Macron a été interrogé au sujet d'un rapport de CNN lundi disant qu'un appel téléphonique entre le leader français et Trump la semaine dernière avait été " terrible ".

Empruntant une citation célèbre de l'homme d'État prussien Otto von Bismarck, Macron a résumé sa politique de s'abstenir de faire des commentaires officieux sur ses conversations avec d'autres dirigeants mondiaux.

"Comme le disait Bismarck, si nous expliquions aux gens comment on fabriquait les saucisses, il est peu probable qu'ils continueraient à les manger ", a dit M. Macron aux journalistes.

"J'aime bien quand les gens voient le repas fini, mais je ne suis pas convaincu que le commentaire de la cuisine aide à livrer le repas ou à le manger ", a ajouté M. Macron.

Une lecture de la présidence française de l'appel de Macron avec Trump la semaine dernière a dit que le président de 40 ans avait dit à Trump que sa décision de hausser les tarifs douaniers sur les exportations des alliés américains était à la fois "illégale" et une "erreur".

La lecture plus courte de la Maison Blanche du même appel a dit que la conversation s'était concentrée sur le commerce et l'immigration, sans plus de détails.

"Macron pensait qu'il serait capable de dire ce qu'il pense, en se basant sur le relationnel. Mais Trump ne peut pas supporter d'être critiqué de la sorte", a déclaré CNN, citant une source non identifiée. "Juste mauvais. C'était terrible."

Macron, consterné par les fréquents commentaires confidentiels de son prédécesseur François Hollande aux journalistes, a tenu la presse à distance depuis son élection l'année dernière et a interdit à ses collaborateurs de donner des comptes rendus de sa présidence dans les coulisses.

"Vous pouvez aller demander aux gens qui font des commentaires, mais ici à Paris, nous ne faisons pas de commentaires sur la façon dont ça s'est passé, ni sur la chaleur, le froid, le chaud, le chaud ou les choses terribles. Nous n'avons qu'à aller de l'avant et à faire les choses ", a dit M. Macron.

Il a ajouté qu'il aurait un échange "utile" et "franc" avec Trump lors du prochain sommet du G7 au Canada les 7 et 8 juin sur les questions sur lesquelles ils sont d'accord et celles sur lesquelles ils ne sont pas d'accord.